Historique…

Notre sport est parmi les plus anciens du monde!
      Les rivières furent les premières voies de communication
            et les radeaux les premiers moyens de transport !

1968 Expédition Suisse en Haute Amazonie, rio Huallaga, rapide Aguirre …

Historique

Le 30 septembre 2003 la Swiss Rafting Federation est créée en concurrence à la Swiss Outdoor Association SOA, jugée trop peu active. L’année suivante,  notre Fédération sort des limites de la Suisse en adhèrant à l’International Rafting Federation IRF. 

Afin de coordonner la formation, l’Office Fédéral du Sport OFSPO crée, en janvier 2002, un groupe « Projets Rafting ». En novembre de cette même année ce groupe est transformé en « Commission Faîtière Rafting » composée de l’Office Fédéral du Sport, de la Swiss Outdoor Association SOA et de la Fédération Suisse de Sports Aventure FSSA. A fin 2006, cette commission est dissoute.

 

Afin de mettre à jour le travail accompli et d’en développer la structure dans le but d’obtenir la reconnaissance, par l’Office Fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT, d’un Certificat Fédéral de Capacité CFC de la branche « Tourisme et Sports – Guide de Rafts », la Fédération Suisse de Rafting a créé, en janvier 2007, la « Commission Faîtière Suisse de Rafting ComRaft » à laquelle la SOA et la FSSA ont été invitées à participer.

Depuis lors, la SOA et la FSSA ont créé leur propre « Commission Rafting » concurrente à la nôtre. En 2009, ces 2 associations s’associent sous le nom de SOA et, d’entente avec la fondation Safety in Adventure créent une commission d’experts (SVK) et un comité de reconnaissance pour les questions de formation (AAA) voulant imposer une centralisation des examens par la SOA dans l’Oberland Bernois… ce que nous refusons.

Actuellement, la « Loi Fédérale sur les guides de montagne et les organisateurs d’autres activités à risque » (dont le rafting, le canoë-kayak et la nage en rivière) a été adoptée le 17 décembre 2010 et son Ordonnance d’application le 17 décembre 2013. Cette loi est entrée en vigueur le 1er janvier 2014.

Dès lors les entreprises commerciales doivent être certifiées par un organisme accrédité, actuellement la Société Générale de Surveillance SGS puis obtiennent le label de sécurité de la fondation Safety in adventures. Ces entreprises doivent s’assurer en responsabilité civile pour un montant de 5 millions tandis que les guides doivent être au bénéfice d’une certification reconnue. 

Début 2016 un accord de collaboration a lieu entre notre Fédération et la Swiss Outdoor Association SOA. Les examens de rafting se feraient en commun et la Certification internationale IRF serait reconnue. Malheureusement, le 2 juin 2016, la SOA revient sur cet accord. Notre Fédération organiserait les cours de formation mais les examens seraient du seul domaine de la SOA  qui, du coup, encaisserait les finances d’inscriptions !!! Enfin, seul le diplôme SOA, valable en Suisse uniquement, serait reconnu !!!

C’est un grand retour en arrière et nous refusons.

En 2017 les examens ont cependant lieu en commun, un expert SOA venant à Genève tandis qu’un expert SRF/IRF allait à Interlaken. Les guides ont alors reçu le Diplôme SOA et la Certification Internationale IRF.  Bien que les examens se déroulent en commun et soient strictement identiques, la SOA refuse de valider la Certification IRF, ce qui est une injustice intolérable.

En 2018 le Gouvernement intervient et charge l’Office Fédéral du Sport OFSPO de la révision totale de l’Ordonnance sur les sports à risque. L’un des buts est de réduire le coût des certifications réalisées présentement par la Société Générale de Surveillance SGS. Celle-ci sera remplacée par des organismes que le DDPS aura reconnu par voie administrative.

Début 2019, la Fondation Safety in adventures et sa Commission d’Experts sont dissoutes et leurs tâches confiées au BPS (Bureau de Protection des Accidents) par l’OFSPO.  Notre Fédération a fait une demande au BPA pour y représenter le rafting.

Le 17 juillet 2019, l’Office Fédéral du Sport, reconnaissant que notre Fédération remplit toutes les conditions de la loi sur les sports à risque, déclare valable en Suisse la Certification Internationale IRF que nous délivrons. Une fois les rapides passés, nous construisons une cabane… Exp. Suisse en Haute Amazonie, rios Huallaga, Huallabamba, Maranon et Iquitos,